Catégories
Matériel

Nouvelle montre Garmin Forerunner 945 LTE

Il faut croire que les sorties de nouvelles montres de sport se déroulent tous les mercredis. On pourrait même soupçonner les constructeurs de se mettre d’accord sur le calendrier pour ne pas sortir des produits en même temps… C’est donc une semaine après la présentation de la Suunto 9 Peak que Garmin présente sa nouvelle monture dédiée au triathlon, dénommée la Forerunner 945 LTE.

Une montre de triathlon adaptée à la montagne

Bien que dédiée au triathlon, les lignes de démarcation avec la gamme dédiée « montagne » chez Garmin (Fenix) deviennent floues. La 945 LTE répond en effet à notre cahier des charges pour les montres de montagne :

  • elle permet l’acquisition de signaux GNSS (GPS, Galileo et Glonass) ;
  • elle embarque un baromètre électronique ;
  • elle embarque une boussole électronique ;
  • si on n’écoute pas de musique depuis la montre, et qu’on désactive la 4G, la 945 LTE dispose de 35 heures d’autonomie avec le GNSS en marche ;
  • on retrouve une connexion Bluetooth et ANT+ pour coupler d’autres capteurs ;
  • il est possible de faire de la navigation (avec fond de cartes !) : import et suivi d’un tracé GPS, retour au point de départ, enregistrement et recherche de point d’intérêts, affichage des coordonnées du point actuel…

Les seules limites d’une telle montre dans notre domaine de jeu sont la robustesse du produit. Pas de verre saphir ni de cadran métallique : il va falloir faire attention durant les sessions en roche.

La 945 LTE embarque un capteur optique de nouvelle génération (Elevate Sensor dans sa version 4, la Garmin Enduro étant toujours sur le V3), qui, couplé avec le baromètre, propose un suivi de l’acclimatation à l’altitude. Toujours d’un point de vue montagne, la montre est capable d’offrir un profil d’altitude, une tendance de la pression atmosphérique, de cumuler les dénivelés, etc. Bref, tout ce dont on a besoin pour bouger en paroi ou sur les sentiers. À 650 €, ça serait un comble de ne pas proposer ces basiques.

La nouveauté LTE

Ce qui rend cette nouvelle 945 LTE très intéressante tient en ces trois lettres : LTE. Cette montre dispose du standard Long-Term Évolution (LTE donc), lui permettant de se connecter à un réseau de données type 4 G. Là où Garmin fait fort, c’est que cette connectivité n’est pas utilisée à la manière d’une smartwatch classique. Pas de widget météo ou de courriels téléchargés par ce biais. Le LTE est ici utilisé pour :

  • prévenir un centre de secours en cas d’incident, sans avoir besoin d’un téléphone (Assistance Plus) ;
  • prévenir ses proches en cas d’incident, sans avoir besoin d’un téléphone (Assistance Plus) ;
  • faire un suivi en direct de votre progression, sans avoir besoin d’un téléphone (LiveTrack) ;
  • permettre à ses proches d’envoyer des messages écrits et vocaux, sans avoir besoin d’un téléphone (LiveTrack Spectator) ;
  • synchroniser les sorties avec Garmin Connect sans passer par une application ou un PC.

LiveTrack

Une fois activée, LiveTrack envoie un lien vers une carte aux personnes préalablement sélectionnées. La 945 LTE envoie ensuite votre position toutes les minutes, ainsi que d’autres mesures de la minute précédente (fréquence cardiaque, vitesse, etc.). À partir de cette carte, vos proches peuvent activer la fonction Spectator pour vous envoyer un texte ou un message audio. Le texte s’affiche alors sur votre montre, et le message audio est lu directement pour peu que vous ayez un casque appairé. Il est possible de choisir une période de 5 minutes pour sauvegarder de la batterie. Ce n’est pas sans nous rappeler le fonctionnement des actuels InReach…

blank

Assistance Plus

En parlant d’InReach, la fonction d’Assistance Plus ressemble fort à la fonction SOS de la balise. Le déclenchement d’un appel au secours est réalisé par l’appui prolongé sur un bouton, depuis les réglages, ou lorsque la montre détecte un crash. Une fois activé, la montre vous demande d’annuler l’appel durant les prochaines 10 secondes, afin d’éviter les mauvaises manipulations.

La suite est une communication avec le centre d’appel pour décrire l’urgence. Puisque c’est le même centre qui gère les InReach (GEOS), la procédure est bien rodée de leur côté. Si vous ne pouvez pas leur répondre, ils activeront les secours les plus proches en leur partageant votre historique récent et votre position actuelle (même si vous vous déplacez post activation). Attention toutefois à bien être couvert par une assurance en amont de la sortie, surtout si un hélicoptère est utilisé pour vous sauver…

La grande différence avec les montres actuelles est que cette 945 LTE ne prévient pas uniquement vos contacts via votre téléphone en cas d’incidents. Elle prévient directement un centre de secours, le même qui traite les requêtes venant de nos InReach. Bien que très intéressante, cette fonctionnalité n’est pas non plus révolutionnaire pour nous autres montagneurs, puisqu’il faut que la montre se connecte à un réseau mobile. Et on sait tous comment ça se passe en montagne.

LTE : oui, mais à quel prix ?

blank
Garmin 945 LTE / Crédits: Garmin

Revenons sur le prix : à 650 euros à son lancement, ce prix la met au niveau d’une Fenix 6 Pro tout en offrant plus de fonctionnalité. En ajoutant l’abonnement, cela revient à 650 + 420 euros sur 5 ans, toit 1070 euros. Difficile de comparer à la concurrence tant l’offre est unique. Une Apple Watch Serie 6 est plus complète que la Garmin 945 LTE, mais dispose de moitié moins d’autonomie. Une couverture réseau satellitaire demande à minima un InReach Mini et un abonnement, soit une dépense de 1250 euros sur 5 ans. Un smartphone moderne est capable de gérer les appels d’urgence à des centres de secours, mais sans détection de crash et en appuyant sur une combinaison de plusieurs boutons… Bref, cette Garmin 945 LTE joue seule sur son propre terrain.

Quoiqu’il en soit, la connectivité LTE est appelée à se répandre dans les modèles de l’américain. D’autant plus que pour en profiter, il va falloir payer un abonnement directement auprès de Garmin, lui permettant de multiplier d’un coup les entrées d’argent. La France (métropolitaine) sera connectée aux services de Garmin d’ici l’été, avec l’Allemagne, la Belgique l’Espagne, la Suisse, la Norvège, le Danemark et les Pays-Bas pour l’Europe. Cependant, mauvaises nouvelles : l’Italie n’est pas couverte, les modèles vendus en Europe ne pourront profiter de la connectivité au Canada, États-Unis et Nouvelle-Zélande.

Le mot de la fin

Cette montre de triathlon Garmin 945 LTE est sur le papier adapté à nos sports de montagne. C’est que la gamme 9xx de l’américain est très proche techniquement de la gamme Fenix. Cette 945 LTE est même très perturbante, puisque pour le même prix qu’une Fenix 6 Pro, nous perdons une heure d’autonomie pour gagner en connectivité. Bien évidemment, la Fenix peut également faire appel à LiveTrack et prévenir nos proches en cas d’incident, mais à la condition d’avoir son téléphone à portée. En vrai, nos téléphones ne sont jamais très loin. En revanche, la Fenix ne dispose pas de l’option de joindre directement un centre de secours, réduisant le temps de prise en charge par les secours.

blank
Garmin 945 LTE / Crédits: Garmin

Reste que dans un milieu sauvage sans couverture réseau, cette 945 LTE peut vite jouer le rôle du gadget inutile via l’absence de couverture réseau. Elle est également prévue pour la course à pied ou le triathlon, pas pour aller frotter de la roche ou de la glace.

À vous de voir donc ce qui est important pour vous : vous souhaitez pouvoir joindre automatiquement un centre de secours sans passer par un téléphone ? La 945 LTE est faite pour vous. Si ce n’est pas le cas, 650 euros + l’abonnement restent un lourd investissement par rapport au risque de ne pas avoir de réseau sur son terrain de jeu… La 945 LTE ne vient alors pas perturber notre quatuor recommandé.

Cependant, l’arrivée de la connectivité autonome sur nos montres est très intéressante en soi. Dans le cas de cette 945 LTE, le gros inconvénient pour nous autres montagneurs est la couverture réseau, souvent pauvre en montagne. Mais on se prend à rêver de l’arrivée d’une antenne satellite sur les prochaines Fenix afin de profiter de la couverture Irridium !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *