Catégories
Matériel

Présentation de la nouvelle COROS Vertix 2

Voilà bien longtemps qu’une nouvelle montre de montagne ne nous avait pas autant inspirés ! La dernière montre haut de gamme du trublion COROS vient de sortir. Appelée Vertix 2, elle vient remplacer la Vertix, secouant le marché de la même manière que sa prédécesseur.

COROS ?

Petit rappel pour ceux du fond : COROS est un nouvel entrant dans le monde des montres de sport d’endurance. Mais avec à peine 3 ans de présence sur ce marché, l’équipementier américain a eu le temps de bousculer le géant GARMIN et de reléguer les Finlandais POLAR et SUUNTO aux places d’observateurs.

Le fabricant s’est surtout fait un nom avec la première Vertix, qui dispose d’une autonomie de 60 heures avec le suivi GPS en haute résolution. Un sacré bond en avant en 2019, alors que tout le monde plafonnait autour des 30 heures. Sans oublier que la Vertix était la première à proposer un oxymètre via le capteur optique placée sous la montre.

Depuis, COROS a lancé sa Pace 2, une petite bombe de montre pour les triathlètes à un prix fracassant. Son seul gros défaut pour nous est qu’elle ne dispose pas d’un baromètre et n’offre pas de possibilité de suivre une trace GPX. COROS a seulement donné aux montagneurs des évolutions logicielles, permettant notamment de proposer un meilleur suivi des séances de renforcement musculaire et des sessions de grimpe. GARMIN en a profité pour lancer la méga référence actuelle, sa Fenix 6X Pro Solar, ainsi que sa montre Enduro, reprenant alors la place de leader sur l’autonomie en suivi de séances.

Seulement, les gens de chez COROS ont bien dû rigoler à la présentation de la GARMIN Enduro, car leur Vertix 2 vient lui mettre un bon taquet et détruire tout l’argumentaire de la présentation d’alors.

Vertix 2, range extender

Lors du lancement de l’Enduro, GARMIN nous vantait alors de proposer une montre légère avec une autonomie record (70 heures en haute résolution) pour un prix tout aussi record (800 euros). La Vertix 2 replace COROS au-dessus avec une autonomie de 140 heures (pour le même type de suivi), pour 700 euros. Les prix piquent toujours, on sait, mais il faut bien avouer qu’il va devenir difficile de vider la batterie en une seule sortie… Pour l’écrire autrement, 140 heures, c’est plus de 5 jours de suivi GPS avec un point toutes les secondes. Pas mal ! Sans oublier que COROS nous laisse la possibilité de recharger la montre lors d’un enregistrement. Que du bonheur !

Mais l’autonomie ne fait pas tout, encore faut-il de la précision sur les données. Si l’on regarde uniquement le GPS (ou GNSS en fait), la Vertix 2 innove en proposant pour la première fois l’usage de deux bandes de fréquences GPS (L1 et L5), qui sur le papier améliore grandement la précision au détriment de la consommation en énergie. Les 140 heures du départ fondent alors à 50 heures, ce qui reste impressionnant avec une mesure haute précision à un point par seconde. Et enfin, dernière innovation sur le front du GNSS, la COROS Vertix 2 est capable de réceptionner en même temps les données GPS, GLONASS, Galileo, QZSS et Beidou. Avec une autonomie de 90 heures si on choisit d’enregistrer un point toutes les secondes. N’oublions pas de mentionner que SUUNTO reste à un maximum de 25 heures et POLAR de 40 heures… pour seulement GPS + une autre constellation maximum.

blank

Un nouveau boîtier

Malheureusement pour les petits poignets, cette débauche de technologies exige un nouveau processeur (20 % plus rapide) et une batterie plus imposante. Pour loger tout ce petit monde, le cadran passe des 47 mm de la Vertix à 51 mm. Cette augmentation permet de disposer d’un écran à 1,4 pouce, doté d’une meilleure résolution et d’un bezel plus fin. Il est dorénavant possible d’afficher huit métriques en même temps lors d’une séance de sport. L’écran est bien entendu tactile, couleur et en verre saphir.

Autour de cet écran, on retrouve une lunette en titane, disposant d’électrodes pour mesurer un électrocardiogramme. Lorsqu’on le souhaite, il est possible de mesurer finement les pulsations cardiaques sur une minute. La montre vient ensuite faire une analyse du signal. Malheureusement, COROS n’a pas homologué médicalement sa montre et la seule donnée qu’ils en sortent est une mesure de variabilité cardiaque (avec une cotation maison). Un peu léger sur le coup, mais COROS nous a habitué aux mises à jour qui amènent de vraies nouveautés. Gardons espoir !

Au passage, la Vertix 2 est compatible Bluetooth, Wifi (avec l’arrivée prochaine d’un mode streaming), mais pas ANT+. Elle embarque également tous les capteurs usuels nécessaires à une vraie montre de montagne, à savoir accéléromètres, baromètre (avec un nouveau design plus robuste), boussole, température, capteur optique pour le pouls et la saturation en oxygène.

Pour les sessions de grimpe, il existe un mode multipitch, permettant de mesurer son effort et associer la cotation à chaque longueur d’une grande voie. Un nouveau mousqueton arrivera prochainement pour fixer la montre sur son baudrier.

blank

Arrivées de la cartographie et de la musique chez COROS

Les nouveautés techniques vont également permettre à COROS de proposer pour la première fois l’affichage de cartes topographiques (coucou l’Enduro qui ne l’a pas par défaut). L’utilisateur pourra charger au préalable les cartes couvrant la zone souhaitée sur la montre pour une utilisation hors ligne sur le terrain. En revanche, la navigation reste basique puisqu’elle ne sera possible qu’après l’importation d’un tracé GPX. L’importation se fait soit manuellement, soit depuis STRAVA et KOMOOT si vous avez des comptes premium sur ces plateformes.

Malheureusement, il ne sera pas possible de calculer un itinéraire depuis la montre, et COROS a fait le choix de ne pas montrer de noms sur la carte. Résultats, on ne verra pas de noms de rue, de sommets ou de rivière sur nos poignets. Il faudra conserver nos autres outils pour une navigation digne de ce nom. Mais l’affichage au poignet est pour nous une belle avancée, car elle permettra de voir si nous ne sommes pas hors route tout en comprenant le contexte topographique. Enfin, sachez que la cartographie arrivera prochainement sur les Vertix et Apex Pro du constructeur.

Les cartes devront se partager les 32 Go de mémoire interne avec les fichiers de séances, ainsi que les fichiers de musique (mp3), puisque la Vertix 2 peut remplir le rôle de baladeur. Nous ne sommes pas sur du Spotify comme chez GARMIN, mais c’est tout de même un cran plus loin que le contrôle de lecture de chez POLAR. Bien évidemment, il va falloir s’équiper en écouteurs Bluetooth pour en profiter.

blank

Le mot de la fin

Enfin !

Enfin nous avons sur le papier la véritable remplaçante de la SUUNTO Ambit 3 Peak ! Une montre pour les plus velus, qui ne fait pas dans la fioriture et propose ce qu’on attend. De la robustesse, de la précision, de la batterie !

Alors bien sûr, elle n’est pas parfaite. Pas de NFC, pas de Spotify, pas de création embarquée d’itinéraires, une application téléphone limitée et pas de plateforme web. Mais la Vertix 2 est particulièrement moche, faisant fuir ceux qui voulaient tout ça. De toute façon, créer ses itinéraires sur Gaia GPS et suivre son entraînement sur TrainingPeaks est bien plus qualitatif que les GARMIN Connect et POLAR Flow.

Nous voyons cependant deux freins à l’achat. Premièrement le prix : 700 euros. Même avec plein de fonctions, une montre à 350 euros et un smartphone font autant, tout en offrant plus de robustesse à l’usage car si l’un tombe en panne, il y a toujours l’autre. Mais la Vertix 2 garde l’avantage de l’autonomie et de la simplicité. Deuxièmement, la Fenix 7 arrive. La future montre haut de gamme de GARMIN va sûrement encore marqué un grand coup, avec peut être une meilleure précision et une plus grande autonomie. GARMIN propose bien plus d’applications avec ses produits et la Fenix risque d’embarquer un nouveau capteur laser prometteur. Avec peut être l’arrivée de la mesure de taux d’hydratation, du taux de glucose et un meilleur suivi cardiaque au poignet. Sans oublier que GARMIN dispose du LTE.

Nous ne pouvons donc que vous conseiller d’attendre les présentations de la Fenix 7 et de la Watch 7 avant de faire le pas, afin de voir les produits de la concurrence. Mais COROS nous propose ici une montre très complète et on vous comprendra totalement si vous craquez.

Sûrement un test à suivre ici…